Photo report du concert au carré parisien!

Quelques photos de notre premier concert ensemble, une très belle première!
Merci à tous!
Olivier Soubeyran à la basse électroacoustique et au violoncelle, Mario Cimenti à la batterie, et moi-même au chant, piano, et imprécations diverses. Il y eut une mystérieuse choriste sur Fading away… Mystère qui reste entier.
N’oublions pas, en septembre, le nouvel EP!

Publié dans VOIR | Tagué , , , | Laisser un commentaire

En concert trio au carré parisien le 9 juin à 20H00

Je serai en concert le 9 juin à 20h00 au carré parisien, dans une nouvelle formule trio avec Olivier Soubeyran à la basse et au violoncelle, et Mario Cimenti à la batterie. Des morceaux réarrangés et de nouveaux morceaux qui seront sur mon prochain EP, à la rentrée!
Réservation sur le site du carré parisien, au 01 83 76 01 47, ou par mail à reservationscarreparisien(arobase)gmail(point)com.

Publié dans BLOG | Laisser un commentaire

Improvisation piano suite, M2


Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Publié dans BLOG, ECOUTER, impropiano | Laisser un commentaire

Improvisation en forme de déclaration, M1

Improvisé sur mon vieux piano d’enfance.
stdrv

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Publié dans ECOUTER, impropiano | Tagué , , | Commentaires fermés

Concert au Dahlia noir – Photos

Quelques très belles photos réalisées par Maryan.
L’affiche et certaines du images du live étaient réalisées par Paula Braconnot.
Les autres images du live étaient de Cris Ubermann.
Une réaction dans le public (Mathieu):
« En japonais, les choses qui disparaissent: Kieru Mono », à propose de fading away

Publié dans BLOG, VOIR | Laisser un commentaire

Questions essentielles

La vie, la mort, les origines, le monde, il n’y a qu’avec les enfants que l’on aborde les sujets essentiels avec autant de naturel et d’évidence.

Publié dans BLOG | Commentaires fermés

Colère en concert à Rennes, samedi 15 juin 20H

Colère, mon nouvel avatar, en concert à Rennes au Dahlia Noir, bar culturel à Rennes.
20H Solo piano/voix, pour des textes et musiques qui piquent, qui crient, qui prennent.
Suivi de:
A metaphysical trip with P.K.Dick, glitch noisy ambient nowhere laptop mix de Juko-Colère.

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!


Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!


compo paula braconnot

VJ images:
Composition images: paulabraconnot.com
Images: crisubermann.com

Publié dans BLOG, ECOUTER | Commentaires fermés

Ecran total3

Voici quelques improvisations nées lors d’Ecran Total3, une journée d’exposition de travaux de lycéen du lycée de mortagne au perche, une journée réalisée par le grand pH!
Il s’agissait de mettre en son l’exposition, de créer une atmosphère, et l’exercice m’a bien plu, entre musique concrète et ambient. Nonmix sortis direct de reaktor, à chaud sans retouche. Du free mix quoi!

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!


Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!


Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!


Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

Publié dans BLOG, ECOUTER | 1 commentaire

Rentrée en rang

Bien sûr autour de moi tout le monde s’en est sorti indemne. Bien entouré, des familles intelligentes, à l’écoute, aidante, au moins jusqu’au collège les souvenirs sont bons. Il nous semble dans notre vision d’adulte que l’école primaire était encore un endroit où le jeu avait sa place, l’innocence relative un espace. Efficacité, évaluation, punition viendraient plus tard. Mais comme dans tout enseignement, l’enseignant était bien sûr primordial. A lui d’amener à sa manière la bonne parole publique à l’élève, la mettre à sa portée dans le meilleur des cas, l’asséner déjà avec brutalité si vous tombiez sur un cryptofasciste.
J’ai mis les pieds dans la classe, les souvenirs ont afflué, là c’est l’école des grands. La vraie école, celle où l’on devient élève, où l’on découvre des mots étrange comme travail, devoirs. Où le programme de CP à l’échelle d’un enfant de 6 ans est chargé comme des journées de cadre supérieur…Il s’agit d’être à la hauteur, le temps est compté, il en reste peu pour souffler. Surtout se coucher tôt. Je crois que ma fille va avoir certaines journées plus chargées que les miennes. Et surtout, il n’y aura pas beaucoup de temps pour le Jeu.
Car le Jeu est dangereux. Comme le plaisir. C’est le Mal. Le maladie honteuse qui a explosé en 68 à la face des braves gens qui depuis ne cessent de vouloir en guérir nos petits monsieur et madame.
L’école est pensée par des adultes pour les enfants. Ces adultes sont fatigués, leur vie est difficile. L’amertume, l’aigreur sont les poisons d’existence vouée à l’utilitarisme (utilisons le vocabulaire de l’adversaire), où la compétition sans fin de tous contre tous vide chacun de son humanité, comme un fardeau pesant qui empêche de courir vite. Mais comme on ne franchit la ligne d’arrivée que les pieds devant, la récompense est maigre, et se transforme en une insupportable arnaque. Alors l’école est à l’image des adultes qui la font. L’enfant est encore considéré comme un gêneur. Son immense privilège de savoir jouer est une provocation à l’adulte inerte, un miroir qui lui renvoi l’image douloureuse d’une vie sans rires. Dés lors il sera puni en lui niant l’immense pouvoir pédagogique de cet élan pourtant essentiel, qui devrait être un tremplin fabuleux pour le savoir.
Je n’en reviens toujours pas d’avoir entendu un « spécialiste » de la pédagogie s’exclamer un jour à la radio: « il faudra bien finir par comprendre que l’on est pas à l’école pour se faire plaisir mais pour apprendre ».
Fabuleux. Comme s’il y avait incompatibilité. Alors que c’est là la chance extraordinaire des enseignants de pouvoir en tirer parti.
Malgré tout ça, il y a des enseignants qui résistent de l’intérieur. Et alors il s’agit de chance, de tomber sur la bonne personne dont l’énergie et l’enthousiasme transformera des exigences démesurées, des programmes lourds, en plaisir d’apprendre, malgré les innombrables obstacles sur le parcours, qui ont pour nom évaluation, résultat, punition. Des notions assumées par une partie du corps de l’éducation nationale, et des parents, sans honte, avec force. J’en reste baba.
Notons que malgré ce bombardement de connaissance et ces horaires de malade, la France est considérée comme tout à fait à la traîne dans l’apprentissage des connaissances de bases.
Je suis très impressionné par tout ce que cristallise et symbolise l’éducation nationale de la vision d’une société sur elle-même. C’est mon premier contact avec cette réalité en tant que parent conscient des enjeux. La maternelle c’était gentil et tranquille, mais là c’est du sérieux. On est plus là pour rigoler.
Comme quoi la liberté est notre plus grande peur.
Et, pour finir avec un peu d’autocritique, celle d’abandonner mon enfant à une grosse machine très très méchante aussi…

Publié dans BLOG | 3 commentaires

Comme un animal en cage, j’écris des contes.
Les enfants y mangent des loups hagards, perdus dans un monde en acier trempé.
Il n’y a pas de début ni de fin, la morale est obscure, les phrases incomplètes, la syntaxe se désagrège d’elle même, comme les spores d’un champignon au ras du sol, poussière brune qui retombe lourde sur le sol stérile, il n’y a pas de vent, ni de début, ni de fin.
Le marécage est immense et nous encercle à perte de vue mon général, mais je ne sais plus si la guerre est finie ou si elle n’a pas encore commencée.
Viens sur mon champ de bataille, nous nous raconterons des histoires le soir près d’un feu. Des histoires qui font peur, qui font rire, pleurer, qui nous dépassent, qui nous transpercent.
Demain il y a bataille, mais ce soir, on se raconte des histoires. Nous sommes des histoires, ne l’oublions jamais.

Publié dans BLOG | Laisser un commentaire

Un air de liberté en hiver- vision

Il fait beau, ciel bleu, froid sec. Nous jouons du rock en plein air, de longs morceaux, improvisés, qui prennent leur temps, qui prennent le temps avec eux. Le public est nombreux, il écoute vraiment, nous sommes écoutés. Esprits ouverts sous un ciel sans limite. Longue plage sonore de textures électriques planantes, explosions de cymbales, cris d’alligators.
Une sorte d’idéal de liberté, artistique et personnelle.
Est-ce possible? Est-ce pensable? Est-ce bien raisonnable?!
Au diable les calculs, au diable l’avarice, au diable la peur, le diable est un minable.
C’était une vision persistante au réveil, une envie, un désir, un rêve inachevé dont lentement les détails s’estompent.

Publié dans BLOG | Laisser un commentaire

Musique

Mais qu’est ce qu’on fout là à vivre à côté de ses pompes? La nuit tombe et nous avec, au ralenti comme un soleil mourant. Assis sur le canapé cassé, la musique remonte à la surface, ressuscite d’entre les morts aveugles et sourds.
Mais pourquoi ces journées sans vraie musique? Pourquoi autant de merde déversée chaque jour.
Heureusement il y a ton rire. Est-ce qu’il remplit l’espace laissé par la musique qui s’est tue?

Publié dans BLOG | Commentaires fermés

Chanson: Baiseurs et Baisés

Aujourd’hui je dédicace cette chanson au peuple grec.
Et demain aux espagnols, aux portugais, aux italiens, aux français… La liste s’allonge.

Publié dans Comédie de la mondialisation, Menu1 | Laisser un commentaire