HOME

CROONER DÉSENCHANTÉ TÉLÉCHARGER LA BIO COMPLÈTE

Juko commence le piano petit, à la sauvage sans solfège, dans une maison remplie d’enfants, où le verbe jouer était conjugué sous toutes ses formes.
Jouer au piano, jouer au foot, jouer à regarder Goldorak.
Il est ensuite pianiste, professeur de musique, accompagne de nombreux chanteurs, traverse différents styles du jazz au reggae, en passant par le rock prog, l’électro et la chanson tous azimuts.
Il compose aussi de la musique à l’image, pour documentaires, pubs et films institutionnels. Il n’aime pas aller chez le coiffeur.

NOUVEL EP FADING AWAY DISPONIBLE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

VU ET ENTENDU :
Nouveau Casino, Mains d’œuvres, le Cube à Issy-les-Moulinaux, Utopiales Festival International de Science-Fiction de Nantes, Zoobizarre, Confluences, Batofar l’Amalgame (Suisse), l’Ircam, théâtre de ménilmontant, l’ogresse, french K-Wa, Carré parisien, Carré du perche, le Lapin vert, et dans moults free parties…

PRESSE

« On sent qu’il gagne en confiance, ose plus et sait mettre plus en avant ses états d’âme.
Juko est aussi l’un des seuls à utiliser la langue de Molière dans un genre où l’anglais est roi. ».
Liability Webzine, à propos de Zones d’ombre.

« Moins stellaire que son prédécesseur, “Zones d’ombre” n’en est pas moins obsédant. Poussé par une fièvre de dire, l’auteur s’y montre plus rock et “explicit lyrics”.
Longueurs d’ondes, S.Fesson, à propos de Zones d’ombre

“S’y melent toutes sortes d’incantations synthetiques, des prieres charnelles ou des saynetes sanglantes. Son inventivite rythmique chasse l’ennui, et l’album s’apparente a un opera
electropop plutot psyche.”
Open Mag, à propos de 2000 ans plus tard.