Et si Dieu était… une tomate?

dieu-tomate
On saurait enfin à quoi il sert, pour les pâtes, en salade, pour les sandwichs, cru avec du sel, dans ta face si tu blasphèmes. Franchement, plein d’interrogations millénaires trouveraient enfin un réponse définitive. La seule controverse qui surgirait: Dieu est encore meilleur avec du basilic, mais le basilic, c’est qui?

1 commentaire

  1. La tomate est,c’est pour cela que Dieu n’est pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *