ZONES D’OMBRE

Album sorti en 2005 avec l’aide du plan rock du réseau 92.

Here is the Music Player. You need to installl flash player to show this cool thing!

–REVUE DE PRESSE
“Comme s’il était sur un piédestal, il déclame à qui veut l’entendre sa vision des choses, forcément peu optimiste, qui sonnent comme un cri de rébellion envers une société qui de plus en plus écrase ceux qui la composent. Juko est sans doute un personnage unique en son genre dans l’Hexagone.” Liability webzine

“Très bon titre puisqu’on se retrouve à plusieurs reprises dans un univers angoissant comme “Ouvré barrié”, composé de cris, de voix rauques. L’album se structure autour de sons électroniques, qui composent des paysages, jouent avec les mots.” The french touch

“Du prologue à l’épilogue, le voyage n’est pas de tout repos. Tout en louches contorsions, ces douze chansons électro-ambiant sont des “épines dans les tympans”, qui parfois s’apaisent (la ritournelle folk grand seigneur de “Faut-il vraiment ?”), mais souvent virent au vinaigre (les crocs “indus” de “En état de marche”, “Ouvré Barrié”). Moins stellaire que son prédécesseur, “Zones d’ombre” n’en est pas moins obsédant. Poussé par une fièvre de dire, l’auteur s’y montre plus rock et “explicit lyrics”. Sa voix hantée, mixée en avant, envoie bouler tout un pan de son exotisme S.-F., comme si elle était devenue une réalité bien trop amère pour être traitée comme un simple arrière-plan musical. Impossible de jouer au touriste, on est pris en otage.” Longueur d’ondes, S.Fesson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *